Association AGSJB | Musculation | Gymnastique | Santé | Bien-être

Comment diminuer les effets de la ménopause grâce au sport

ménopause et sport

Comment diminuer les effets de la ménopause grâce au sport?

La ménopause est une période de grands bouleversements hormonaux pour les femmes, qui occasionnent des symptômes plus ou moins gênants dans leur quotidien et qui peuvent augmenter le risque de développer certaines maladies. Alors que nos aïeules la subissaient comme une fatalité il y a quelques décennies, les femmes d’ aujourd’hui ont changé d’attitude face à ce phénomène naturel et ne le considèrent plus comme l’entrée en matière de la vieillesse ! Certaines peuvent avoir recours à des traitements hormonaux mais des moyens naturels peuvent convenir à d’autres comme le sport, ou bien adopter une alimentation adaptée, consommer des plantes, etc.

Qu’est-ce que la ménopause ?

De manière concrète, la ménopause se définit par l’arrêt des règles chez la femme. Si expliqué de cette façon, cela parait simple, tout ce qui découle de cet événement ne l’est pas ! L’arrêt des règles induit une baisse de production d’hormones dans le corps telles que la progestérone mais surtout les œstrogènes qui jouent un rôle essentiel dans le corps des femmes à maints égards et on peut utiliser comme métaphore la survenue d’un volcan ou d’un tsunami pour illustrer les effets physiques et psychiques qui se manifestent au cours de cette période de la vie ! Parmi les symptômes, en voici une liste non exhaustive : on compte les bouffées de chaleur, l’irritabilité, les insomnies, les troubles de l’humeur, la déprime, la prise de poids, la fatigue, les douleurs articulaires etc. Pour ce qui est de la santé, les  principaux risques sont l’apparition d’ostéoporose, d’hypertension, de diabète de type 2, de maladies cardio-vasculaires et de mauvais cholestérol.

Comment limiter les symptômes et les risques pour la santé ?

La solution la plus naturelle  qui s’avère efficace sur beaucoup de points pour vivre mieux la ménopause est le sport. A lui seul, s’il est pratiqué de façon régulière et adaptée, il peut vraiment améliorer la forme et la santé des femmes après la cinquantaine car il va avoir une action stimulante  au niveau de la fonction hormonale et des circuits nerveux. En effet, il peut être un allié de choix pour éviter de prendre du poids ou pour en perdre. On sait que la masse grasse augmente au détriment de la masse musculaire et qu’elle se positionne au niveau de l’abdomen à la ménopause, aussi, on conseille de pratiquer des exercices de musculation avec des charges légères pour éviter la fonte musculaire et de faire des exercices d’endurance comme la marche rapide ou nordique, la natation, le vélo ou la course à pied pour perdre la masse graisseuse et la cellulite. On ne négligera pas non plus les exercices qui sollicitent les abdominaux pour tonifier cette zone et garder un ventre plat. Par ailleurs, on peut aussi prévenir l’ostéoporose avec l’activité physique car celle-ci stimule de façon considérable la formation osseuse. Les exercices que l’on préconise pour l’ostéoporose sont les mêmes que ceux conseillés pour éviter la prise de poids mais on rajoutera les sports aquatiques comme la nage avec palmes, l’aquabike, l’aquagym qui, tout en ayant un effet bénéfique sur les muscles et sur la condition physique, vont solliciter les articulations en douceur. D’une manière générale, on peut dire que tous les sports d’endurance, s’ils ne sont pas exécutés de manière intense sont tout à fait indiqués pour lutter contre l’hypertension, le diabète, le mauvais cholestérol  et les maladies cardio-vasculaires qui guettent les femmes à partir de la ménopause. Enfin, il est un point important que l’on a tendance à mettre un peu de côté au cours de la ménopause, c’est tout l’aspect psychologique avec les sautes d’humeur, l’anxiété, l’irritabilité présents chez nombres de femmes. Encore une fois, le sport peut être d’une aide précieuse pour palier à ces états de baisse de moral car la production d’endorphines dans le corps au cours de la pratique sportive a un  véritable effet antistress naturel. Des sports comme le yoga, le Qi gong, le stretching, le Pilates, la relaxation ou bien les massages ou encore les soins Reiki peuvent être bénéfiques pour lutter contre la déprime et la fluctuation de l’humeur que l’on peut ressentir en cette période de turbulence hormonale. Toutes les activités physiques sont à effectuer de façon régulière pour être efficaces et il est préférable de les pratiquer à une fréquence d’une demi-heure à trois quart d’heure, 3 à 4 fois par semaine plutôt qu’une fois par mois sur un rythme effréné !

Quelques conseils

En dehors du sport, on conseille de boire beaucoup et de manger équilibré plus que jamais à la ménopause en sachant que le corps va stocker les graisses de manière plus importante. Pour autant, il n’est pas judicieux d’entamer des régimes trop sévères et augmenter la pratique du sport, adopter les principes de la chrono nutrition, limiter l’apport de sucre, de sel, d’alcool, et de matière grasse devrait suffire pour garder la ligne. De même, en réduisant le café et le thé si on a tendance à en consommer beaucoup, on peut améliorer l’état de stress et  cesser les insomnies qui peuvent survenir lors de la ménopause. Pour les bouffées de chaleur, on conseille aux femmes qui en souffrent de porter des vêtements en coton plutôt qu’en matière synthétique, de boire plutôt frais et de diminuer la cigarette et les apéritifs.

 
Commentaires