Musculation | Gymnastique | Santé | Bien-être

La cohérence cardiaque

La cohérence cardiaque

C’est tout d’abord aux Etats-Unis qu’est apparue la notion de cohérence cardiaque, lorsqu’il y a quelques décennies, des professionnels de la santé spécialisés dans les neurosciences et la neuro-cardiologie ont établi un lien entre le fonctionnement du cœur et les émotions. L’institut Heartmath a mis en évidence les bienfaits de la cohérence cardiaque, méthode de gestion du stress, pour prévenir les maladies cardio-vasculaires ainsi que les troubles liées à l’anxiété. En France, c’est le docteur David Servan-Schreider qui a fait connaître au grand public la cohérence cardiaque avec le livre « Guérir » en 2003, cette méthode étant jusque là principalement réservée à la sphère médicale.

Un peu de physiologie

Pour bien comprendre comment agit cette méthode, rappelons quelques notions physiologiques au sujet du fonctionnement du cœur et du cerveau. Nous savons que notre système nerveux autonome est composé de 2 parties : le système nerveux sympathique d’une part, qui sous l’effet de l’adrénaline, agit comme un accélérateur en augmentant les pulsations cardiaques et la tension artérielle. Plus précisément, on peut dire qu’il stimule ces fonctions dans le but de préparer le corps à se mettre en action pour fuir ou affronter une situation. Par ailleurs, à l’opposé du système sympathique, nous avons le système nerveux parasympathique qui agit comme un frein dans l’organisme en ralentissant le cœur et en réduisant la pression artérielle. Il met ainsi le corps au repos, le prépare à la fonction digestive, à la restauration des cellules et à la sécrétion d’hormones. Ces 2 branches du système nerveux autonome vont donc devoir composer ensemble en modulant les différentes variations cardiaques. Notons également que le cerveau et le cœur sont reliés dans un circuit en boucle qui rend ces 2 organes interdépendants l’un de l’autre

 La cohérence cardiaque : agir sur nos émotions

Comme son nom l’indique, notre système nerveux est autonome et il ne dépend pas de notre volonté pour fonctionner. En effet, nous sommes soumis aux aléas d’un ensemble de fonctions dans le corps sur lesquelles nous pensons ne pas avoir de prise. Il est vrai que pour la majorité d’entre nous, si on effectue un électro cardiogramme, on s’aperçoit que même si notre cœur bât régulièrement, en observant le graphisme plus en détails, des variations importantes sont notables sur une durée de quelques minutes. Ainsi, on peut observer que le cœur se comporte la plupart du temps de façon chaotique car le cerveau et le cœur doivent sans cesse s’ajuster pour s’adapter à l’environnement extérieur et à nos émotions. Néanmoins, on s’est rendu compte qu’il existe un moyen d’agir sur notre muscle cardiaque et par ricochet sur nos émotions, il s’agit tout simplement de contrôler la respiration. C’est donc par le biais d’exercices visant à atteindre une respiration régulière que l’on va pouvoir reprendre les rênes et parvenir à l’état de cohérence cardiaque qui correspond à un état de stabilité émotionnelle.

La technique

Pour parvenir à l’état de cohérence cardiaque, on va effectuer des exercices de respiration qui consistent à inspirer 5 secondes, à expirer 5 secondes et cela pendant 5 minutes à raison de 3 fois par jour. Cette respiration correspond également à un rythme de 6 respirations par minute. On conseille de pratiquer les exercices dans un endroit calme, sans parasites sonores. Dans la position assise, sur une chaise, les pieds bien ancrés dans le sol, le dos droit et les épaules relâchées, on adoptera la respiration abdominale en inspirant par les narines et en expirant par la bouche, de manière à laisser se déplacer librement la colonne d’air. Malheureusement, on a pu constater que les exercices n’ont pas d’effet sur le long terme, du moins dans les premiers temps de la pratique et c’est la raison pour laquelle il faut les renouveler aussi souvent. On peut s’aider de supports visuels avec chronomètres, dont les applications peuvent être téléchargées sur internet pour bien caler notre rythme respiratoire. Il existe aussi des logiciels de biofeeedback mis au point par Heartmath qui permettent de collecter des données biométriques sous forme de graphismes pouvant être interprétées facilement par l’utilisateur afin de visualiser les effets de la respiration sur les battements du cœur.

Les bienfaits de la cohérence cardiaque

Cette méthode de gestion du stress et des émotions apporte des résultats très probants s’ils sont effectués de façon régulière. La cohérence cardiaque est un état qui a des effets salutaires sur la santé physique et psychique. Voici la liste de ses bienfaits sur l’organisme : une baisse du cortisol, l’hormone responsable du stress et qui joue un rôle important dans la survenue de maladies cardio vasculaires, du diabète et de la dépression ; elle permet aussi une baisse de la pression artérielle ainsi qu’une forte stimulation du système immunitaire, une augmentation de neurotransmetteurs comme la sérotonine et la dopamine qui régulent le sommeil et l’humeur, une amélioration de l’équilibre hormonal, un accroissement de la production d’ocytocine, l’hormone de l’attachement, de l’empathie et de la relation harmonieuse avec les autres. On note aussi une augmentation de l’optimisme, des aptitudes physiques et intellectuelles, de la concentration et de la mémorisation. Les ondes alpha cérébrales sont également stimulées, apportant au corps et à l’esprit relaxation et détente, ainsi que du recul et du lâcher prise face à des situations anxiogènes. D’une manière générale, la cohérence cardiaque améliore la santé, elle permet de vivre plus longtemps et plus heureux.

 
Commentaires
 
Commentaires

Pas encore de commentaires.