Musculation | Gymnastique | Santé | Bien-être

L’arthrose et le sport

L’arthrose et le sport

On a tendance à penser que l’arthrose n’est pas compatible avec le sport mais on se trompe ! Bien au contraire, il est conseillé de continuer à pratiquer une activité physique si on souffre de cette maladie car on s’est aperçu qu’il est nécessaire de stimuler les articulations pour les garder en bonne santé. La condition pour que le sport soit bénéfique est de bien choisir l’activité et de doser l’intensité et la fréquence de la pratique.

Qu’est-ce que l’arthrose ?

L’arthrose est une maladie rhumatologique qui se manifeste par une usure des cartilages. Les facteurs de risque sont l’hérédité, l’âge, la sédentarité, des blessures anciennes survenues sur une articulation ou encore des articulations qui subissent des sollicitations répétées ou exagérées. On compte également le surpoids comme facteur de risque important dans l’usure du cartilage. Dans ce cas, l’arthrose peut survenir beaucoup plus jeune, les kilos en trop favorisant la pression sur les articulations et la progression de la maladie. En outre, après une perte de poids, on peut constater que la santé de l’articulation est nettement améliorée et que les douleurs diminuent ou disparaissent.

Pourquoi faut-il continuer à faire du sport ?

Il est vrai que certains sports peuvent provoquer ou aggraver l’arthrose si des chocs répétés s’exercent sur une articulation; toutefois, on s’est aperçu qu’en choisissant un sport adapté, celui-ci était au contraire bénéfique pour combattre l’arthrose. En effet, continuer à exercer des mouvements au niveau des articulations contribue à alimenter le cartilage en éléments nutritifs et donc à entretenir l’activité des cellules au sein de l’articulation. De plus, en continuant à stimuler l’activité musculaire et celle des ligaments péri-articulaires, l’articulation est bien stabilisée.

Les sports à proscrire en cas d’arthrose

En règle générale, les sports à proscrire si on souffre d’arthrose sont des sports qui vont solliciter les articulations de façon exagérée ou répétée, que ce soit au niveau du dos, des genoux, des coudes, des poignets, des chevilles ou du pied. On peut citer en priorité les sports collectifs comme le basket ball, le volley, le football, le rugby, les sports de combat comme le judo, le karaté, la boxe mais aussi le tennis, le ski, l’athlétisme, l’haltérophilie.

Les sports conseillés

Comme on l’a fait remarquer plus haut, il est indispensable de bien choisir son activité physique lorsqu’on souffre d’arthrose. Ce choix doit se faire en fonction de l’articulation qui a subi une usure. Ainsi, pour une arthrose au genou, le football et le rugby sont contre indiqués alors que la marche et la gym douce sont conseillés. De la même manière, pour l’usure d’une articulation au niveau de l’épaule, on proscrira la pratique du tennis ou de l’haltérophilie et on optera plutôt pour des activités qui privilégient des mouvements de jambes. Globalement, les sports proposés en cas d’arthrose sont la marche, la randonnée, la natation, le vélo, l’aquagym, la gym douce, le yoga, le taï-chi. Si vous n’êtes pas sportif à la base, on conseille au moins de marcher d’un pas plutôt rapide, une demi-heure chaque jour. Cette activité est accessible à tous et ne nécessite pas d’équipement spécial. Rappelons que quelle que soit l’activité choisie, il est conseillé de la pratiquer de façon progressive et d’augmenter petit à petit la durée et la difficulté des exercices. On doit bien s’échauffer, en prenant soin de stimuler en douceur les articulations qui vont être sollicitées. D’une manière générale, on peut dire qu’il est bon de s’étirer lorsqu’on souffre d’arthrose car cela permet de conserver la souplesse des articulations mais il est également bon de se muscler car des muscles renforcés protègent les articulations. De même, nous savons que la pratique sportive provoque la sécrétion d’endorphines diffusées dans le corps par le biais de la circulation sanguine. Les endorphines sont de véritables substances anti-douleur qui peuvent permettre de mieux supporter la maladie.

 
Commentaires
 
Commentaires

Pas encore de commentaires.