Association AGSJB | Musculation | Gymnastique | Santé | Bien-être

Le trail

course à pied, trail

Le trail





Depuis les années 2000, le trail, une nouvelle forme de course à pied, a fait son apparition et connait un succès grandissant en France, aux Etats Unis et dans de nombreux pays. Pratiqué au départ par une élite de sportifs confirmés, ce sport s’est largement démocratisé au final, en proposant des épreuves plus abordables, avec des parcours plus courts et des terrains accessibles à tout un chacun.

Qu’est-ce que le trail ?

Il s’agit d’une course qui se pratique en milieu naturel, sur des chemins ou des sentiers tout terrain parsemés de dénivelés  plus ou moins importants.  Le trail se déroule souvent en montagne, mais ce peut être aussi en campagne ou encore dans le désert. Pour une grande partie de la course, on se heurte à un parcours accidenté jonché de cailloux, de boue, d’herbe ou de sable, toutefois, on peut également se retrouver à courir sur le bitume mais la durée de ce passage ne doit pas excéder 15% de la course totale.

Les différentes courses de trail

Pour les débutants, nous avons la course nature, d’une distance inférieure à 20 kms, avec de petits dénivelés qui facilitent l’épreuve. Pour les pratiquants un peu plus avertis, c’est le trail découverte dont le parcours s’étend entre 20 et 40 kms. Un cran au dessus, c’est le trail, avec une distance qui se situe entre 42 et 80 kms et qui demande un bon entraînement ainsi qu’ une bonne condition physique. Enfin, nous trouvons l’ultra trail, dont les participants ont un niveau quasi professionnel et qui dépasse les 80 kms. La particularité du trail c’est que tout en étant une discipline qui se pratique à plusieurs, elle  possède les caractéristiques d’un sport individuel. En effet, l’ important est avant tout de courir pour soi et de terminer sa course, il n’y a pas de compétition directe entre les participants. Se focaliser sur le temps de course ne fait pas partie des priorités, d’autant plus que d’une course à l’autre, on ne peut pas établir de comparaison sur un même itinéraire car sur la distance, la qualité des terrains et les conditions météorologiques peuvent varier et fausser le données du chronomètre. On note également un autre point qui différencie le trail de la course à pied classique : il s’agit de la possibilité de marcher lorsque le parcours présente des passages avec un terrain trop escarpé ou des côtes trop raides. Ces temps de marche ne sont pas négligeables car ils permettent aux pratiquants de bénéficier de petits temps de  repos pour récupérer un peu d’énergie. Le trail étant un sport qui se développe très vite, le nombre de parcours connus va grandissant dans de nombreuses régions, toutefois, 2 courses restent en haut du tableau : l’ultra trail du Mont Blanc et le Marathon des Sables d’une distance de 212 kms au Maroc, dans le désert.

L’équipement du pratiquant

Le choix des chaussures est d’une importance capitale, on optera pour des chaussures adaptées au trail : des runnings avec des crampons pour une bonne accroche sur tous les terrains. De même, on veillera à vérifier qu’elles maintiennent correctement le pied et qu’elles soient constituées d’une matière qui ne laisse pas passer l’humidité. Les vêtements doivent aussi être adaptés à ce sport dont les variations climatiques sont à prendre en considération. En effet, il est préférable de choisir des matières respirantes (pour évacuer la transpiration) et imperméables, afin de maintenir le corps au sec. Pour le bas, on choisira un short flottant, un collant ou un cuissard dont le tissu est prévu pour limiter les frottements prolongés qui irritent la peau sur les longs parcours. De plus, lorsque la course a lieu en montagne, il est souhaitable de se munir d’une veste de protection, également en matière respirante et imperméable. Sinon, on prévoira un sac à dos, équipé d’un système de réservoir d’eau afin ne pas interrompre la course lorsque la soif se fait ressentir et qui contiendra quelques provisions de nourriture énergétique. Une lampe frontale peut aussi être utile si une partie de la course doit s’effectuer à la nuit tombée. Enfin, pour les trails qui ont lieu en montagne, des bâtons de trail ultra légers peuvent nettement améliorer la course car ils permettent une meilleure répartition des charges dans les montées grâce aux 2 appuis au sol supplémentaires.

Quelques conseils

Le premier s’adresse aux débutants : pour prendre plaisir à pratiquer le trail, il faut l’aborder de manière progressive en effectuant des parcours que l’on connait bien, et qui sont faciles d’accès, sur des distances qui ne dépassent pas les 10 kms. Pour être certain de terminer la course, il faut  l’anticiper et éviter de partir trop vite. Pour progresser dans ce sport, il est bon de prévoir un entrainement assez soutenu et régulier où l’on travaillera la course en endurance sur de longues distances, en résistance sur de courtes distances et en faisant du fractionné. De plus, pour parfaire l’entrainement, on peut ajouter des séances de renforcement musculaire, notamment en insistant sur les quadriceps, les mollets ainsi que les pectoraux qui jouent un rôle déterminant tout au long de la course.



 
Commentaires
 
Commentaires

Pas encore de commentaires.