Musculation | Gymnastique | Santé | Bien-être

Sommeil et insomnies

Sommeil et insomnies

Comment retrouver un bon sommeil ?

Pendant longtemps, le sommeil a été considéré comme un monde un peu mystérieux auquel on ne s’intéressait pas vraiment si ce n’est pour constater qu’il nous permettait de mettre notre corps et notre esprit au repos pendant un certain temps. Or, avec les progrès de la science, on a pu l’observer de plus près et analyser plus en profondeur les nombreuses réactions physico-chimiques au niveau des cellules qui permettent l’élimination de la fatigue ainsi que toutes les phases de sommeil. En effet, au cours de la nuit, des phases de sommeil lent ou léger vont alterner avec des phases de sommeil profond. On a découvert que ces deux sortes de sommeil ne sont pas égales en durée : sur sept heures de sommeil, on compte environ une heure trente de sommeil profond et si on perturbe cette phase, on provoque des troubles qui peuvent s’avérer fâcheux tels que l’irritabilité, une difficulté à se concentrer ou même de la confusion mentale. C’est à la lumière de ces travaux que les traitements contre l’insomnie ont évolué. Désormais, on ne la considère plus comme un malaise mineur qu’une pilule fera disparaître, mais comme un symptôme, le signal d’un dérèglement plus général. Quand l’insomnie s’installe, cela signifie que tout le corps proteste contre une situation qui ne lui convient pas et cela peut aussi bien être une réaction à un excès de soucis, à une inquiétude ou à une mauvaise digestion. Aussi, on comprend que la meilleure façon de s’en défendre, c’est d’intervenir aux premiers signaux, de retrouver le cours des conditions de vie qui assurent sans problème un sommeil normal.

Qu’est-ce que l’insomnie ?

insomnieRappelons que l’insomnie peut être une diminution de la durée du sommeil ou une altération de sa qualité. Il existe 2 principales sortes d’insomnie : l’insomnie chronique qui s’installe dans la durée et l’insomnie réactionnelle qui va être provoquée par un évènement ponctuel et qui ne va pas perdurer. Le temps de sommeil peut varier d’une personne à l’autre et se situe en général entre 6h et 9h. Seul le dormeur est apte à juger au réveil si son sommeil lui a apporté satisfaction en fonction de l’état de forme dans lequel il se trouve. On remarque par ailleurs que l’insomnie peut se manifester sous différentes formes avec une difficulté à l’endormissement, des réveils nocturnes ou bien un réveil précoce. Pour les cas les plus graves et les plus handicapants dans la vie quotidienne, le médecin peut prescrire des somnifères mais il est préférable d’envisager une thérapie auprès d’un psychothérapeute spécialisé dans les troubles du sommeil ou prendre rendez-vous dans un centre du sommeil. Dans beaucoup de cas, lorsque l’insomnie ne cache pas une pathologie qu’il faut traiter avec un spécialiste, on se rend compte que la prévention et les moyens naturels restent les solutions les plus heureuses pour résoudre ce problème qui empoisonne les nuits mais aussi les journées de l’insomniaque.

Des conseils simples toujours à l’ordre du jour

Ne pas pratiquer une activité physique intense après 20h car il va falloir un certain temps avant que l’organisme ne revienne à un état de calme, notamment au niveau cardiaque et nerveux.
Faire des exercices de stretching ou de relaxation avec sur une musique lente, quelques heures avant le coucher aide à l’endormissement.
Préférer la lecture à la télévision ou l’écran de l’ordinateur dans la chambre pour s’endormir.
Eviter les repas copieux et l’alcool, surtout le soir pour favoriser une bonne digestion.
Ne pas prendre d’excitant comme le café, le thé, les boissons qui contiennent de la vitamine C à partir de 17h et pour les fumeurs, essayer de fumer moins de cigarettes avant de s’endormir.
Aller se coucher uniquement lorsque le sommeil se fait sentir et si l’endormissement n’a pas lieu dans la demi-heure qui suit, il est conseillé de se lever et de changer de pièce sans faire d’activité stimulante en attendant que le sommeil ne se fasse sentir à nouveau.

Eviter le bruit et la lumière avant d’aller se coucher ainsi que dans la pièce où vous dormez car ils peuvent vous empêcher de prendre votre sommeil.

Privilégiez une température dans la chambre entre 18° et 20°.
Se préparer une ou deux heures avant le coucher une tisane qui peut s’avérer efficace avec des plantes qui ont fait leurs preuves comme le tilleul, la passiflore, la verveine, la camomille ou la valériane.
Pratiquer dès que l’occasion se présente une promenade d’au moins une heure dans la nature, de préférence s’il fait beau car l’ensoleillement favorise un bon sommeil tant en quantité qu’en qualité.
Se coucher et se lever à heures fixes car l’organisme a besoin de régularité pour garder un bon sommeil et c’est souvent en bousculant les habitudes du coucher et du lever que les insomnies trouvent leur source.

 
Commentaires